"Avengers: Endgame" est déjà le film le plus rentable de l'année

"Avengers: Endgame" est déjà le film le plus rentable de l'année
 

La salle de conférence de DISNEY est peut-être l’endroit le plus heureux de la planète. Trois jours après sa sortie, «Avengers: Endgame» était déjà le film le plus rentable en 2019. Il a battu le record du meilleur week-end d'ouverture, en grande partie grâce à ses phénoménales recettes de guichet en Chine . Mais le dernier blockbuster des Avengers n’est pas unique. Parmi les dix week-ends d'ouverture les plus lucratifs aux États-Unis et au Canada, cinq étaient consacrés aux films de super-héros Marvel appartenant à Disney et deux aux épisodes de la série «Star Wars», également propriété de Disney.

À certains égards, la liste confirme la sagesse ancestrale d'Hollywood: les suites ont un public tout fait; les téléspectateurs veulent des évasions lisses et riches en action et des effets visuels qui brûlent la rétine. Mais un point plus saillant est le génie du concept d ’« univers partagé »de Marvel. Depuis «Iron Man» (2008), chacun des films de super-héros du studio a été tourné dans le même univers fictif, le soi-disant univers cinématographique Marvel, afin que les personnages d’une histoire puissent passer dans un autre. Cela signifie que même si un film tel que «Black Panther» n'est pas une suite directe à un film en particulier, il est connecté à de nombreux autres. Ainsi, chaque sortie de Marvel est une publicité pour celles qui ont précédé et celles qui suivront - et «Avengers: Endgame» est la 22e participation décisive de la franchise. Ne vous attendez pas à ce que les autres studios copient facilement cette formule gagnante. Certains ont déjà essayé. Warner a lancé l’univers des super-héros de DC; Universal a lancé un univers partagé peuplé de ses monstres classiques.