C'est une affaire de «Netflix et de froid» alors qu'Apple et Disney présentent leurs plans de plate-forme de contenu numérique

C'est une affaire de «Netflix et de froid» alors qu'Apple et Disney présentent leurs plans de plate-forme de contenu numérique
 

Netflix a-t-il tout simplement cillé de façon significative face à la concurrence qui s'annonce dans la guerre des plates-formes de contenu en continu?

La BBC a repris à son compte lorsque les commentateurs lui ont dit que leurs journées en tant que radiodiffuseurs étaient comptées.

Mais la firme a maintenant décidé qu'il était temps d'être plus transparente et publiera désormais une liste des dix émissions les plus regardées chaque mois, en commençant par un essai au Royaume-Uni. La décision d'étendre cela à d'autres pays suivra.

Parallèlement, Netflix enregistre quelques-uns de ses succès les plus récents, citant The Umbrella Academy et ses 45 millions de téléspectateurs lors de son premier mois de diffusion, tandis que Sex L'éducation, la comédie mettant en vedette Gillian Anderson, totalisait 40 millions d'euros lors de son premier mois en janvier

. Ce sont des chiffres que la BBC ne peut rêver de nos jours. Mais plus important encore, ils vont définir un critère permettant de mesurer la tempête imminente que constitue l'entrée de Disney et Apple dans l'arène de Netflix.

Les projets actuels de Disney en vue d'une domination - y compris reprenant toutes ses propriétés, y compris le catalogue Marvel et l'empire Star Wars, de Netflix - ont été bien documentées. La semaine dernière, la firme a approfondi ses connaissances sur Disney +, avec une date de lancement annoncée le 12 novembre aux États-Unis et un prix de 6,99 $ par mois, ce qui est nettement inférieur à la bande actuelle de Netflix.

En plus de son vaste catalogue, la société a l'intention offrir 35 séries originales, y compris l'essaimage de Star Wars, The Mandalorian, et dix films originaux au cours de ses 12 premiers mois. Au cours de sa cinquième année d'activité, l'ambition est de passer à plus de 50 séries originales.

Parallèlement, le mois dernier, Apple a annoncé Apple TV Plus, son propre service de contenu en continu diffusé via l'application Apple TV, qui sera désormais disponible sur appareils tiers et les téléviseurs intelligents, ainsi que les propres produits de la société. Le projet Apple inclura du contenu original de grands noms tels que Oprah Winfrey, Steven Spielberg et J.J Abrams.

Dumbo in room

Une mauvaise nouvelle pour Netflix? Inévitablement, la ligne du parti à l’heure actuelle est de garder son calme et de continuer. Alors que la société a annoncé qu'elle avait ajouté 9,6 millions d'abonnés à 148,9 millions d'utilisateurs dans le monde, elle a pris la décision judicieuse d'affronter Dumbo dans la salle, dans une lettre aux investisseurs:

Nous ne prévoyons pas que ces nouveaux entrants aura une incidence importante sur notre croissance, car le passage du divertissement linéaire au divertissement à la demande est très important et à cause de la nature différente de nos offres de contenu. Nous pensons que nous allons tous continuer à croître à mesure que nous investissons davantage dans le contenu et améliorons notre service et que les consommateurs continuent de s'éloigner du visionnage linéaire (un phénomène similaire à celui de la croissance collective des réseaux de câblodistribution américains depuis les années 1980). et 1965).

Le message est simple: le marché est suffisamment vaste pour attirer davantage de concurrents, même s'ils sont des titans comme Disney et Apple. Le chef de la direction, Reed Hastings, a choisi ce thème:

Une grande concurrence vous rend meilleur, nous sommes donc ravis de compter Apple et Disney. Ce sont des entreprises géniales et il est très excitant de se trouver dans la même ligue qu’elles. nous. En pratique, il y a déjà tellement de concurrence. Je veux dire… nous ne gagnons que 2% des téléchargements sur mobile. C’est comme dans 98% des cas où les gens ne font pas Netflix. À la télévision américaine, 90% ne regardent pas Netflix. Il y a donc beaucoup de concurrence et Disney et Apple en ajoutent un peu plus, mais franchement, je doute que ce soit matériel, car là encore, il y a déjà beaucoup de concurrents pour le divertissement, ce qui est excellent pour les consommateurs et c'est excitant pour nous.

La disponibilité mondiale de Netflix va conserver un avantage - à court terme -. Le service d’Apple devrait être lancé à l’automne aux États-Unis, mais à ce jour, peu d’informations ont été fournies sur les livraisons internationales. Pendant ce temps, les fans de Disney en Europe occidentale attendront la première moitié de 2023 avant de pouvoir s'inscrire à Disney +.

Le responsable du contenu, Ted Sarandos, tient à souligner la capacité d'adresser des marchés locaux et de diffuser du contenu international:

Nous avons maintenu un principe strict: ces émissions doivent être très pertinentes localement et, pour ce faire, vous devez être assez authentiquement local. Donc, ce que nous essayons de ne pas faire, c’est d’essayer de créer un spectacle global de manière non authentique, car au fond, cela ne fonctionne pour personne. Donc, plus le spectacle est authentiquement local, mieux il se déplace, ce que nous avons vu avec Kingdom. Ainsi, les fans de K-Drama du monde entier ont adoré cette série qui a incroyablement bien résonné pour nous en Corée. De même, à l’avenir, nous aurons une nouvelle saison de The Rain ce trimestre, qui est parfaitement suédoise. Nous n'essayons pas de modérer ni de faire en sorte que le voyageur voyage mieux inorganiquement et il a constaté que le meilleur moyen de créer des histoires mondiales est de les rendre incroyablement authentiquement locales.

Il cite l'Inde comme un bon exemple:

Nous étions très encouragés à sortir avec Love Per Square Foot et Sacred Games, où non seulement nous voyons beaucoup de monde en Inde, mais nous avons également pris une position incroyable dans le zeitgeist où les gens parlaient et écrivaient de l'excitation. d'un spectacle de la qualité des jeux sacrés. Et récemment, nous avons suivi à nouveau avec Delhi Crime que les gens adorent ça aussi en Inde et qu’on le surveille à l’étranger. Plus important encore, le rythme de tambour régulier, auquel s’ajoute une douzaine de films originaux en Inde, montre que l’investissement dans le contenu en langue locale en Inde se traduit par un retour sur investissement sous forme d’excitation, de croissance du nombre de membres et du nombre d’heures qui nous encourage à continuer.

Original

Sarandos avance également que la perte de propriétés, telle que le portefeuille Disney, est envisagée et que même alors que Disney et Apple envisagent désormais de proposer de nouvelles "secondes fenêtres" aux producteurs de contenu et les radiodiffuseurs, cela a été pris en compte dans la stratégie Netflix:

Ce qu'il faut garder à l'esprit, c'est qu'il y a sept ans, nous pensions qu'il était probable que les studios et les réseaux souhaiteraient conserver leur deuxième fenêtre pour eux-mêmes au fil du temps, alors nous ferions mieux de commencer à bien créer notre propre programmation et à nouer des relations commerciales avec des créateurs qui pourraient le faire pour nous et avec nous. Et c’est ce que nous avons décidé de faire. Et chaque année, notre pourcentage de dépense, notre pourcentage d'heures regardées ont continué de croître pour devenir nos propres émissions originales et de marque sur Netflix et nos films. Nous essayons de faire cela avec tout ce que les gens adorent: séries scénarisées, séries non scénarisées, longs métrages, documentaires, humour stand-up, excellentes émissions pour enfants.

Il ajoute:

Dans toute l'histoire de la télévision, il Il y a beaucoup d'heures de programmation que les gens regardent de manière interchangeable, mais les émissions pour lesquelles nos membres nous attachent le plus de valeur et les choses auxquelles nous accordons beaucoup d'attention, si vous regardez nos 10 émissions les plus regardées sur Netflix, Ce sont toutes des marques Netflix Original… Notre activité consiste donc de plus en plus à créer et à raconter de grandes histoires exclusivement sur Netflix dans le monde entier et à donner l’occasion à de nouveaux conteurs du monde entier.

Mon avis

Malgré tous les buzz, 2019 sera l'année de la guerre bidon dans l'industrie de la diffusion en continu de médias y. Disney et Apple lanceront vers la fin de l'année aux Etats-Unis. Pour Apple, cela fait partie d’un changement plus général vers un modèle basé sur les services visant à compenser la chute des ventes d’iPhone, ce qui incite davantage la société à réussir dans les meilleurs délais. Disney aborde ce nouveau marché avec la ' trop grosse pour faire faillite ' de la confiance d'une entreprise qui sait qu'elle possède déjà une poignée d'atouts en termes de marques et de contenu existant [LadirectiondeNetflixaparfaitementraisondemaintenirsonfrontconfiantfaceàcettenouvelleconcurrencebienquelaquestiondesavoirsiuntel sang-froid sera toujours en place est une autre affaire. Wall Street a déjà démontré sa nervosité et il est improbable que tout signe de dérive de l'abonné vers Mickey Mouse ou Tim Cook reste impuni. Dans les milieux médiatiques, le contenu a toujours été roi. C’est un mantra qui va être mis à l’épreuve dans le secteur des supports de diffusion numérique en continu.

Crédit d’image - Logos via des entreprises.