Le showrunner de The Witcher sur le sexe, la violence et les comparaisons de Game of Thrones

Share This Post

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Le showrunner de The Witcher sur le sexe, la violence et les comparaisons de Game of Thrones
 

«Ce n'est pas Game of Thrones », a déclaré The Witcher showrunner Lauren S. Hissrich dans un article récemment publié par Hobby Consolas (traduit ici de l'espagnol). «Je pense que cette série a beaucoup plus de magie. Ce que nous voulions créer pour Netflix est une série mondiale qui atteint des personnes avec des points de vue différents, des perspectives différentes, des problèmes politiques et des styles de vie différents: [a show] accessible à de nombreuses personnes différentes. "

la première fois The Witcher est comparé à de Game of Thrones . Alors que Thrones arrive à une conclusion longtemps attendue et étonnamment controversée, tout le monde cherche le prochain roi fantasy pour combler le vide laissé derrière lui et presque tous les grands réseaux cherchent à s'affronter. Amazon est au travail sur deux prétendants au Trône sous la forme de Wheel of Time et du Seigneur des Anneaux Disney lance son propre service de diffusion en continu avec ] Le Mandalorian, et HBO (naturellement) concoctent non pas un, mais trois préquels dans l’univers Thrones (ainsi qu’une adaptation de His Dark Materials ). Il est donc juste que The Witcher soit la proie de ces comparaisons, notamment parce que les émissions partagent certaines similitudes.

Game of Thrones et The Witcher . sont tous deux situés dans un sombre pays imaginaire en proie à des problèmes que nous reconnaissons de notre propre monde. Les deux contes sont remplis de politique, de violence et de sexe. Quand on lui a demandé quelle était l’approche de la série à l’égard des deux derniers films, Hissrich était heureux que le point ait été soulevé: «C’est quelque chose de très important pour moi. Dès le début, j’ai dit que Les scènes de sexe de The Witcher seraient toujours montrées pour une raison: nous ne montrerions pas le sexe comme un moyen d’exploitation, de pouvoir ou de choc. C’est quelque chose dont je suis très fier. »

En effet, de nombreuses controverses qui ont germé au cours des huit années de Game of Thrones ont suivi des scènes sexuelles explicites mettant en scène un viol ou une« position sexuelle »(un terme). inventé tôt dans la série). The Witcher a déclaré Hissrich, sera différent. «Ce sont de vraies relations. Pas toujours des relations amoureuses, mais celles de personnes qui se rencontrent et se connectent à un niveau humain. La brutalité et la violence sont partout dans le spectacle, [but that was not an issue]. Je voulais que le sexe ait un sens dans notre série et c'est l'une des choses que nous réalisons et dont je suis le plus fier. "

Hissrich poursuivit:" Il y aura de la nudité, oui, parce que quand les gens sont intimes, parfois ils sont nus. Nous en avons beaucoup parlé depuis le début, [and also with the actors]. Nous voulions qu'ils soient à l'aise non seulement avec le sexe, mais aussi avec l'intimité, pour que les acteurs se sentent en sécurité et à l'aise. "

Sur la violence, Hissrich lui a assuré que l'émission ne sera pas différente des livres à cet égard, mais nous a rappelé qu'il y a beaucoup plus dans la série que cela seul. " The Witcher est très violent", a-t-elle déclaré. "Nous n'avons pas [scaled back the violence]. Mais il y a un peu de tout, comme dans la vraie vie: gentillesse, humanité, romance, comédie…

«Dans la série, il y a beaucoup de brutalité et de noirceur, pour moi il peut y en avoir autant que vous voulez, tant que c'est équilibré avec l'amitié, la romance, le sexe, la magie et le plaisir. La série va démontrer beaucoup de choses. Certaines personnes pourraient penser: «Oh, je pense que ce sera trop violent pour moi», et je dirais, eh bien, il y a des moments de violence, oui, mais l’équilibre est suffisant. Il y a des moments où deux personnes sont assises calmement, se parlant et se connectant l'une à l'autre. "

La violence dans The Witcher est souvent dirigée contre des monstres, et malheureusement pour Hissrich et son équipe (mais heureusement pour le reste d'entre nous), il n'y a pas de monstres dans le monde réel. C'est ici que les effets spéciaux jouent un rôle. Hissrich a expliqué: «Il existe à la fois [visual and technological effects] et bien que nous ne puissions pas rivaliser avec le jeu vidéo (qui existe déjà et il est génial), nous avons essayé de tout inclure. Autant que possible, [manual] autant que possible. Je veux voir des monstres, je ne veux pas que ce soit toujours des combats entre hommes vêtus de robes grises. Il y aura des effets informatiques, mais nous avons essayé de les rendre aussi naturels que possible. ”

Bien que Netflix ne partage peut-être pas cette opinion, Le magicien du film The Witcher ne cherche pas à rivaliser pour le fer. Trône. «C’est un divertissement, personne ne cherche à remplacer Game of Thrones . C'est la série qui a révolutionné l'épopée fantastique à la télévision. Je suis un fan [of the show] et je n’espère pas le remplacer car The Witcher est quelque chose de complètement différent. C’est un excellent divertissement que les gens vont apprécier. Je suis impatient de montrer aux fans notre Ciri, Geralt et Yennefer - et leur interaction ».

Hissrich, semble-t-il, est tout à fait au courant de la controverse entourant Thrones 'final saison, où l'écriture a été fortement critiquée. "Nous avons écouté les opinions des fans d'autres séries", a-t-elle déclaré.

Avec The Witcher sorti en décembre prochain, la série devrait lancer sa campagne de marketing la semaine de l'Halloween. Netflix accueillera des panneaux pour le spectacle dans MCM London Comic Con et Lucca Comics and Games (où la bande-annonce et la date de sortie sont prévues pour la première fois). Les renseignements redaniens couvriront toutes les nouvelles de Witcher alors restez à l'écoute!

Acheter votre Calendrier de l'avent 2019

More To Explore

Vous souhaitez etre tenu au courant de l’activité des parcs et des bon plans alors inscrivez vous à la newsletter

 

Vous vous êtes inscrit avec succès !