Un invité en colère sans Fast Pass pour la Tour de la Terreur frappe un membre de la distribution aux studios Disney de Hollywood

Un invité en colère sans Fast Pass pour la Tour de la Terreur frappe un membre de la distribution aux studios Disney de Hollywood
 

Le Orlando Sentinel a signalé qu'un visiteur des studios Hollywood aux studios Disney de Walt Disney World était devenu fâché lorsqu'elle avait compris qu'elle n'avait pas de FastPass valide pour monter à la tour de la terreur et avait frappé un jeune homme de 23 ans. membre de la distribution qui avait offert de l'aider, elle et son groupe.

Selon le rapport du bureau du shérif du comté d'Orange, le 13 juillet, la touriste de Chicago âgée de 23 ans et son groupe étaient entrés dans l'attraction populaire parce qu'ils étaient capables de passer au FastPass. ne pas être utilisé sur Tower of Terror. Lorsque le membre de la distribution dans la file d’attente du TOT a tenté de les aider à résoudre leurs problèmes liés à FastPass, le groupe est devenu plus énervé, obligeant l’employé de Disney à appeler un superviseur par téléphone sur le podium pour demander la sécurité.

La femme de Chicago a alors "commencé à appuyer sur les boutons de son podium", selon le reportage, qui, a prévenu le membre de la distribution, aurait pu influer sur le trajet en ascenseur de la Tour de la Terreur. Après avoir demandé à l'invité de s'arrêter et avoir été ignoré, l'acteur a écarté la main du touriste des boutons. La femme de Chicago a ensuite frappé le membre du casting de Disney au visage

Le rapport du shérif indique que la femme et son groupe ont alors commencé à crier des blasphèmes au membre du casting et à l’enregistrer avec leur téléphone portable.

Le groupe quitte la Tour de la Terreur alors que le membre de la distribution s’adresse à la sécurité, qui les trouve plus tard en dehors de l’attraction des studios. Le bureau du shérif a répondu à l’appel et a constaté que l’œil de l’acteur était en train de gonfler, bien qu’il ait refusé de consulter un médecin. Le membre de la distribution de Disney a choisi de ne pas engager de poursuites pénales contre la femme de Chicago, mais Disney l'a bannie à vie de ses parcs à thème.