Un lycéen se joint à la lutte contre Covid-19

Un lycéen se joint à la lutte contre Covid-19
 

Par The Citizen Reporter

Dar es Salaam . La pandémie de coronavirus a provoqué une pénurie de nombreuses fournitures dans de nombreuses régions du monde, y compris des masques en Tanzanie.
C'est en conséquence que Rania Nasser, une lycéenne, a fondé le groupe Barakoa Tz pour distribuer des masques gratuits aux
Initialement, l'intention était de fabriquer une douzaine de masques pour le poste de police près de chez elle.
En une semaine, les demandes de masques ont augmenté de façon spectaculaire, alors Rania a décidé qu'elle allait avoir besoin Aidez-moi. Elle a appelé les amis et la famille à demander de l'aide.
Cela fait maintenant quelques semaines que Barakoa Tz a commencé et depuis lors, à travers le groupe, elle a fabriqué et fait don de plus de 1 000 masques à des orphelinats, des soignants, des forces de l'ordre,
Selon elle, cela a été rendu possible grâce aux innombrables heures de couture de nos bénévoles et à la générosité avec le soutien des donateurs.
Rania a réuni de nombreux bénévoles. Elle a des gens qui cousent à Mwanza, Dodoma et Dar es Salaam distribuant des masques partout. Même avec de nombreux bénévoles, elle demande toujours plus de bénévoles capables de coudre.
"Même si vous ne cousez pas vite, c'est très bien car un masque peut sauver plusieurs vies", dit-elle.
Quand il s'agit aux dons de tissus, Rania Nasser a déclaré qu'elle obtenait toutes sortes de motifs et qu'elle prendrait tout type de tissu sur lequel elle pourrait mettre la main tant qu'il serait en coton.
«Le tissu en tricot extensible permet à plus de particules de passer , ce qui n'est pas ce que vous voulez avec un masque facial ", dit-elle.
Elle fabrique également plus de masques pour les enfants et appelle à plus de dessins de tissus pour enfants avec Mickey Mouse ou d'autres motifs.
Une autre chose Barakoa Tz a hâte de livrer de petits kits où les familles qui peuvent coudre peuvent assembler elles-mêmes leurs masques.
Rania Nasser a déclaré que c'était très facile à assembler et qu'elle livrerait ces kits avec des instructions aux gens de Dar es Salaam.