Le célèbre modèle économique de Disney reste d'actualité dans le monde du streaming

Le célèbre modèle économique de Disney reste d'actualité dans le monde du streaming
 

Il n'y avait que deux sociétés de divertissement à contenu anglais dans le passé, dont Disney. Ainsi, lorsque je suis tombé sur un modèle d'entreprise Disney en 1958, il a touché une corde sensible avec moi.

Mon objectif était alors, était de comprendre le modèle et de voir s'il est toujours d'actualité dans le monde d'aujourd'hui et dans le monde en continu émergent ... d'autant plus que c'est maintenant mon pain quotidien ...

 Rejo Francis "title =" Rejo Francis "border =" 0 "/> <span class= Rejo Francis

Un peu d’histoire pour commencer par ...

 Walt Disney Studios" title = "Walt Disney Studios" border = "0" /> <span class=

La ​​société Walt Disney a commencé par créer un studio de dessin animé avec son frère Roy en 1923 et a grandi avec son ambition de refléter ses talents disparates.

Animateur avant tout, Walt a créé et a autorisé Mortimer (devenu Mickey) Mouse en réponse à o perdre les droits de son premier personnage, Oswald the Lucky Rabbit. En 1930, Disney produit son premier long métrage d'animation - Blanche-Neige et les sept nains, suivi de Pinocchio et Fantasia (1940), Dumbo (1941) et Bambi (1942).

La société se diversifie davantage dans les années 1950 en ouvrant le Parc d'attractions Disneyland original en Californie

Le modèle économique dessiné par Walt Disney en 1957 comprend des films au centre, entourés de parcs d'attractions, de produits dérivés, de musique, de publications et de la télévision.

Au centre se trouvent les studios Disney et à juste titre. alors. Le contenu différencié génère des revenus de salles de cinéma, il crée les univers et les personnages générant des revenus de licence de télévision, des revenus d'enregistrement de musique et des ventes de marchandises.

Au bout, Disneyland, où les personnages créés par les studios sont devenus populaires. Dans les films et à la télévision, revenez à la vie réelle.

Même après le décès de Walt, la société a continué de suivre ce modèle commercial consistant à garder le contenu au cœur de la société.

Disney a habilement capitalisé sur leur propriété intellectuelle. dans l'industrialisation de la mythologie.

Son succès repose sur sa maîtrise des trois éléments de la construction du mythe moderne: tropes, technologie et jouets.

Les propriétés de Disney, qui comprennent tout, de "Thor" à "Toy Story", s’appuyer sur des dispositifs mythiques bien connus pour donner à leurs histoires une résonance culturelle.

Les mécanismes internes des mythes n’ont peut-être pas beaucoup changé au fil du temps, mais la technologie utilisée pour leur inly a. Cela met en évidence le deuxième domaine d'expertise de Disney. Auparavant, les légendes étaient transmises sous forme d'hexamètres dactyliques; Les mythes modernes préfèrent l'infographie, les effets spéciaux, les projections 3D, le son surround et la distribution vidéo sur Internet.

Et la société a gardé ce principe au premier plan tout en procédant à des acquisitions, comme indiqué dans les deux cas suivants:

Disney a racheté Lucasfilm, il n'a pas seulement acquis la franchise Star Wars, il a également acquis Industrial Light & Magic, l'une des meilleures maisons d'effets spéciaux du secteur, dont la magie de la haute technologie est aussi essentielle pour les films Avengers de Marvel que pour Star Wars. epics.

Et quand Disney a été abandonné par le passage à l’animation numérique, il a pu revitaliser sa propre marque de film en achetant Pixar, une entreprise aussi pionnière que Walt Disney dans une animation dessinée à la main. De plus, les mythes modernes se présentent sous différents formats.

En outre, les mythes actuels devraient également prendre une forme physique: jouets, marchandises et manèges de parcs à thème. Ceci est le troisième ingrédient de fabrication de mythe. Encore une fois, Walt Disney a ouvert la voie en octroyant des licences à Mickey Mouse et à d'autres personnages à partir des années 1930 et ouvrant Disneyland en 1955.

Mais comment Disney at-il maintenu cela pendant des décennies?

Qu'est-ce qui distingue Disney? sa détermination à placer la narration au cœur de son activité et sa capacité à mettre la main sur de nouveaux personnages, capables de ramener les fans à plusieurs reprises.

Il a également excellé dans le rafraichissement et le reconditionnement de ses franchises afin d'encourager les adultes à revisiter leurs favoris de l'enfance. et, ce faisant, les présenter à leurs enfants.

Ils ont donc en quelque sorte combiné -
• Une narration archétypale,
• Une technologie intelligente et
• Un marketing puissant

En quoi tout cela s’ajoute-t-il dans le scénario changeant du marché, les services de streaming sapant les abonnés traditionnels de la télévision par câble?

Les principaux acteurs du marché de la diffusion en continu sur Internet peuvent être classés en deux catégories: [19659011] 1. YouTube est un service basé sur la publicité ... Toutes sortes de publicités peuvent y figurer car le contenu est basé sur la recherche et les clients peuvent donc être classés par catégorie en fonction de la recherche.

2. Netflix qui est basé sur un abonnement et ressemble en gros à la télévision par câble, sans intermédiaires ni publicité. Cela se traduit par une bien meilleure expérience pour les consommateurs qui peuvent regarder ce qu'ils veulent quand ils le veulent, sans aucune perturbation.

Netflix est un agrégateur, tirant parti de sa vaste base d'abonnés pour acheter les émissions qu'il souhaite. Netflix s’attachera à proposer à tous les types d’émissions des tarifs mensuels lents, mais sûrement en augmentation, destinés à toutes sortes de personnes. En d'autres termes, la meilleure façon de penser à Netflix n'est pas en tant que chaîne, mais en tant que nouvelle société de câblodistribution, même si elle se concentre uniquement sur le contenu à feuilles persistantes.

Disney aborde ces deux catégories principales avec un . stratégie à long terme toujours basée sur le modèle traditionnel qui fonctionne comme ceci:

1. Disney +

La meilleure façon de comprendre Disney + commence par le nom: il s'agit d'un service qui ne concerne pas vraiment la télévision, du moins pas directement, mais plutôt Disney. Ce célèbre tableau créé par Walt Disney lui-même reste toujours aussi pertinent:

C'est le seul contexte approprié pour penser à Disney +. Bien que, de toute évidence, Disney + soit en concurrence avec Netflix pour attirer l’attention des consommateurs, le contenu le plus important doit être Disney.

En contrôlant la distribution de son contenu et en s'adressant directement au consommateur, Disney peut approfondir ses liens déjà solides avec ses clients. qui profite à toutes les parties de l'entreprise. Les films peuvent engendrer un contenu original sur Disney +, ce qui engendre de nouvelles attractions dans les parcs thématiques, ainsi que des opportunités de marchandisage, ainsi que de nouveaux films, tous construits l'un sur l'autre comme un univers cinématographique dans la vie réelle.

C'est aussi pourquoi Disney + est si à l'aise avec. prix agressif son produit pour affronter la concurrence.

2. ESPN +

L’un des mouvements les plus intelligents faits par Disney au cours de la dernière décennie a été une énorme frénésie d’achat de droits sportifs. Les droits sont la marchandise la plus précieuse pour ce modèle économique et Disney a essayé de tous les acheter.

Entrez ESPN +. Ce service n'est pas un nouveau modèle commercial, il s'agit simplement d'une opportunité de générer un revenu supplémentaire sur les actifs (droits sportifs) dans lesquels ESPN a déjà investi. Ainsi, ESPN + deviendra le guichet unique pour l'action sportive détenue par Disney. [19659011] 3. Hulu

Hulu sera le concurrent Netflix de l’écurie Disney. Tant que Hulu est là, Netflix n’est pas la seule alternative pour vendre des droits de diffusion en continu ou un contenu original qui existe pour son propre intérêt, non pas parce qu’il fait partie de quelque chose de plus grand, à savoir Disney. Hulu vend également le câble traditionnel en tant que service de diffusion en continu, ce que Disney souhaite continuer à soutenir.

Il sera également intéressant de voir quel type de forfait Disney propose pour Disney +, Hulu et ESPN +. Grâce à Hulu Live, cet ensemble pourrait contenir pratiquement tous les types de contenu, à l'exception de Netflix (Amazon Prime Video et Apple TV +).

Comme on peut le constater, le célèbre modèle reste pertinent, certains blocs étant remplacés par les nouveaux chemins de distribution qui sont apparus. Cependant, le concept consistant à garder le contenu et les studios au centre, englobant leur utilisation via de multiples moyens de distribution et le réintroduisant dans les studios est toujours aussi valable.

ALSO READ: Walt Disney donne des positions de leadership à Sanjay Gupta, K Madhavan

Je soutiens que ce modèle est l'héritage le plus important que Walt Disney ait laissé et que ce qui continue de faire de Disney l'une des entreprises les plus riches et les plus réputées au monde.

(l'auteur est Circle Head, Zee Entertainment Enterprises)

Pour tout commentaire, écrivez à newsteam@afaqs.com